EXPEDITION SUR L’ILE DE FORT BLOQUE - 10 mai 98 -

   

J’ai rencontré Derek, F5VCR, pour la première fois lors de la convention du Clipperton DX Club à Nantes en 1997. Passionné de la chasse aux îles, j’avais eu l’occasion de l ‘écouter à de nombreuses reprises sur l ‘air lors de ses multiples expéditions sur les îles bretonnes. Nous avons décidé à l’occasion de la convention du CDXC d’activer ensemble l’île de Fort Bloqué, AT-097, new one pour le DIFM. 

 

L’île de Fort Bloqué est située sur la commune de Ploemeur, proche de la ville de Lorient dans le Morbihan. L’île, éloignée de la plage de quelques dizaines de mètres est accessible à pied à marée basse. Son socle rocheux est presque entièrement occupé par un fort. 

 

Nous nous étions donné rendez-vous devant l’île à 8h30. Malheureusement la météo qui avait été superbe depuis le début de la semaine se gâtait ce dimanche matin. 

 

Derek et sa petite équipe (son épouse et trois de ses enfants) m’attendaient dans leur voiture alors que les averses d’orage se succédaient.  

 

Nous nous sommes abrités dans un bar en attendant un ciel plus clément. Enfin vers 10H00 locales, le soleil a daigné se montrer.  

 

Après le transport du matériel par le « 5VCR team » (l’épouse de Derek et ses enfants), nous nous sommes installés sur des rochers près du mur d’enceinte du fort. Le fils de Derek chargé de porter la batterie de tracteur (20 kgs !) a toujours regretté que son père n’ait pas un hobby moins fatigant comme la philatélie, par exemple !  

La petite équipe rodée à la manoeuvre a installé la G5RV en V inversé et le TS140S en peu de temps et à 07 :53 UTC F5VCR/p AT-097 était sur l’air. Le premier contact a été réalisé avec ON4XL. Après contact avec F5RBB, Patrice, nous avons obtenu une référence pour le Diplôme des Chateaux de France. 

 

L’opération compte donc pour « new one » pour le DIFM (AT-097), le DCF (CF56001) et le DIM (Diplôme des Iles du Morbihan 0-31).

 

Nous avons dû terminer l’opération trois heures plus tard avant que la mer ne recouvre totalement le passage entre le continent et l’île. Nous avons réalisé au total 143 QSO sur 40 et 20 mètres sous un superbe soleil. 

 

En un peu plus de deux ans Derek a réalisé plus de 10 000 qso depuis 50 îles bretonnes différentes valables pour le DIFM et parfois pour le IOTA. Quarante de ces îles n’avaient jamais été activées. Derek a ainsi contribué au succès grandissant du DIFM et de la chasse aux îles en France et à l’animation des bandes.  

 

 


  

 

EXPEDITION  SUR L’ILE DE TASCON  - 13 Sept 97 -

 

Chasseur d’îles depuis plusieurs années, je désirais depuis longtemps participer à une expédition sur  une île. Ronan, F8AFC, récemment « indicativé » est de son côté passionné de DX et de pile up. Nous nous sommes associés pour une mini expédition sur île. Nous résidons tous deux dans le Morbihan et pour la sélection de l’île nous n’avions que l’embarras du choix ! 

 

En effet, si le Morbihan ne compte qu’une seule référence IOTA (EU-048), on dénombre en revanche plusieurs références DIFM, DIFI et DIM. N’ayant pas de bateau à notre disposition, notre choix s’est naturellement porté sur une île accessible en voiture à marée basse.  

 

L’île Tascon est située dans le golfe du Morbihan sur la commune de St Armel. Elle est référencée AT-081 au DIFM et G-37 au DIM (Diplôme des Iles du Morbihan). Elle est reliée au continent par une chaussée découverte à marée basse. Il s’agissait de la deuxième activité depuis cette île ; la première ayant été réalisée par F6HKA et F6ELE il y a quelques années. Cette première activité ayant été relativement brève et l’attrait pour le DIFM s’étant largement développé depuis, nous savions que la demande serait forte et le pile up garanti ...  

Après avoir assuré le ravitaillement, tant du groupe électrogène que des OM, nous sommes arrivés sur Tascon vers 8H30. 

 

Tascon aurait pu s’appeler l’île aux lapins tant ces charmants rongeurs y sont nombreux. Nous avons rapidement trouvé un site idéal avec vue imprenable sur le golfe du Morbihan et un espace suffisant pour ériger le dipôle 2 X 10 mètres en V inversé. 

 

Ronan ayant rêvé la nuit précédente qu’il avait oublié le microphone, nous avons commencer par vérifier la présence de cet accessoire, oh combien indispensable ! Après l’installation du matériel, Ronan a lancé le premier appel et a réalisé le premier QSO avec F9RM. Le pile up a débuté pour ne s’arrêter qu’en fin de journée. Pour ma part, j’étais chargé de saisir le log sur micro portable. Nous avons réalisé 804 QSO en 10 heures de trafic avec un pile up ininterrompu hormis lors d’une rapide pause déjeuner et de trois courts arrêts pour alimenter le groupe électrogène en carburant. Nous avons bénéficié toute la journée d’un temps magnifique même si le vent frais fut difficile a supporter dans la soirée. 

 

Nous avons reçu quelques visiteurs pendant notre opération, ce qui nous a permis d’oeuvrer pour la promotion du radioamateurisme. Une habitante de l’île nous a rendu visite de bonne heure le matin, intriguée par le bruit du groupe électrogène. J’ai tenté de lui expliquer la raison de notre présence ... Je pensais qu‘elle avait compris lorsqu’elle m’a demandé sur quelle radio passerait l’émission ! Ronan, qui par ailleurs maîtrise parfaitement plusieurs langues, a tout de même gratifié un opérateur espagnol d’un tonitruant « salud ! » (à votre santé) en voulant lui dire à bientôt. La crise de fou rire qui a suivie a quelque peu troublé le rythme des QSO ... Enfin, grande satisfaction de la journée, nous avons été appelés par VK2IOM (activation d’un « new one » IOTA) sur 40 m. ; il s’agissait du premier VK contacté par Ronan. 

 

Nous avons quitté l’île de Tascon à la tombée de la nuit avec la satisfaction d’avoir « donné » une nouvelle référence à de nombreux chasseurs d’îles. 

 

La QSL a été automatiquement adressée par le bureau pour tous les contacts réalisés.  

Matériel : 

 

n     KENWOOD TS450 SAT 100 W 

n     dipôle 2 X 10 m. en V inversé à 6 m. du sol 

n     groupe électrogène (aimablement prêté par F6ETI) 

n     PC portable 486 DX 2 pour saisie du log